AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Midnight is still running -pv.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lluvia B. Winehwak
- Admin -
- 4ème année -
SLYTHERIN.

Lluvia B. Winehwak

Féminin Nombre de messages : 105
Pseudo : Alexee
Photo d\'Identité. : Midnight is still running -pv. 6gjzb5
Date d'inscription : 19/02/2009

Midnight is still running -pv. Empty
MessageSujet: Midnight is still running -pv.   Midnight is still running -pv. EmptyDim 15 Mar - 5:09


    Lluvia, Lluvia, éternelle conne en soif de danger avait un jour crié tout fort la petite Olivia avant que sa sœur ne lui saute dessus pour lui mettre la main au coup. Si cette remarque m’avait écorchée c'était justement parce que je savais qu'elle révélait une part de vérité. Je n'ai jamais compris pourquoi se désir brûlait si intensément au fond de mon ventre. Je détestais la petite routine, je la trouvais plus qu'écœurante. J'avais toujours besoin de quelque chose de spécial et d'inhabituel. J'adorais me mettre en danger. C'était plus qu'une maladie, c'était une obsession. La seule façon de guérir cette pulsion était de l'assouvir. C'était indéniable et c'était la même chose à tous les soirs. Je tentais bien demeurer dans mon lit et jouer à la bonne fille, mais je n'y arrivais point. La lune m’appelait, je l'entendais hurler mon nom. Détrompez-vous, je ne suis pas un lycan, or je ne refuserais pas d'en rencontrer un si l'astre des sélénites venait à être trop plein. Oh ne vous inquiétez pas, je sais que j'ai un sérieux problème. On m’a cherché de l'aide pendant un moment, mais tout ce qu'on a déniché c'est une stupide analyse. Apparemment je tentais de me mettre en danger parce que je ne supportais pas le fait d'avoir abattus mon oncle sans châtiments. Cet idiot d'analyste était un incompétent et ce même s'il était un très cher ami de mes parents. Il n'avait aucune notion de ce que je ressentais envers cet homme. Je le détestais, je le maudissais avec toute l'ardeur dont j'étais vouée. Je l'avais tué et je n'aurais pas du. Non, j'aurais mieux fait de le crucifier, l'écarteler, le lanciner, le supplicier et le tourmenter jusqu'à ce que mort s'en suive. Non, mon problème ce n'était pas lui, c'était plutôt ce qu'il avait fait de moi. La seule personne que je redoutais était mézigue. Lorsque je fermais les yeux l'unique chose que je ressentais c'était ses mains crasseuses qui caressaient mes cheveux avant de n'empoigner mon coup alors que j'haletais. J'entendais encore ses murmures à mes oreilles.


    C'est cette voix de désaxé murmurant mon prénom avec autant d'appétit que d'exécration qui me réveillait à toutes les nuits. Je ne supportais pas de l'entendre encore et encore, je m'asseyais dans mon lit en abritant ma gorge dans mes paumes. Je me demandais si j'étais encore en vie pendant quelques instants alors que je finissais par me levée. Mes pieds heurtaient le sol frais de cette nuit trop brûlante pour être emmitouflée. Mon ascension des escaliers ce fit plus véloce jusqu'au hall. Les chants malsains continuaient de défigurer ma cervelle jusqu'à ce que je sois enfin à l'extérieur. La lumière de la lune venait amignonner ma peau qui était presque aussi crayeuse que ma nuisette. Une chevelure blonde dégringolait nonchalamment sur mes épaules chétives. Ce chant méphistophélique continuait d'hurler alors que j'avançais doucement vers les sombres abîmes de la forêt interdite. Je n'étais parvenu qu'à la lisère alors que j'entrevis une ombre ce déplacer trop rapidement. Le mort se tut et laissa la symphonie à l'organe dans ma poitrine qui résonnait comme un tambour. Je sentais l'angoisse envahir mes veines tout en me statufiant sur place. L'ombre poursuivait sa route vers moi. Je ne distinguais pas les contours de son corps. Calancher... J'avais souvent cru que ce jour arriverais mais pas si vite. Étant consciente du danger, mais pas des conséquences. Que j'eusse clos mes yeux ne changeait rien à la peur que j'éprouvais. N'étais-je assez brave pour affronter la mort en face ? N'étais-je assez résistance pour voir la créature m'embrasser de son regard affamé. N'étais-je assez solide pour supporter de la voir arracher un à un mes lambeaux de peaux avec jouissance. N'étais-je assez trempée pour admirer ses lèvres me voler mon dernier souffle ? Non, je le méritais, j'ouvrais les yeux alors qu'il n'y avait plus que quelques enjambées qui nous séparaient.

_________________

      Midnight is still running -pv. Disney12

      « I am used to going out at 3am and
      doing something stupid. » Watchman.

      [/list][/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Midnight is still running -pv.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Clip] Bionicle AMV "Running out of Time".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• Distraho Spiritus ▬  :: — Le Domaine Extérieur » :: 

▬ La Forêt Interdite ▬

-
Sauter vers: