AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jalander E. Jackson

Jalander E. Jackson

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 26
Pseudo : crocodile
Copyrights : avatar ©paweke;
Humeur : Boudeuse
Photo d\'Identité. : Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) 2najtjt
Date d'inscription : 02/03/2009

Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) Empty
MessageSujet: Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana)   Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) EmptySam 21 Mar - 17:13

      « Nul gouvernement ne peut-être longtemps solide sans une redoutable opposition. »
        Benjamin Disraeli


    Epuisée. J'étais tout bonnement épuisée, lessivée. La seule envie qui me hantais depuis une heure était d'aller me coucher, la tête posée sur mon oreiller. Et depuis une heure, ce désir ne me quittais plus. J'avais à peine posé mon pied droit dans la salle d'Histoire de la magie que mon énergie s'était soudainement évaporée. Je détestais l'Histoire de la magie. Non, pire je haïssais cette matière. L'histoire d'Harry Potter, ça va bien deux minutes, pas plus. Et puis, ce n'était pas dans mes convictions de l'apprécier. Le seigneur des Ténèbres avait toujours été omniprésent dans ma vie, peu importe la façon qu'il avait de le faire. Alors c'était presque une religion, pour moi. Le sorcier à lunettes était pour moi ce qu'était le diable pour les moldus chrétiens, ou tout simplement ce qu'était Voldemort pour les sorciers. Tout est une question de points de vue, d'éducation, de style de vie. Pour les Gryffondor, nous, les Serpentards sommes des serpillières. Pour nous, ils ne sont que des petits nounours ignares. Or si l'on se place d'un point de vue extérieur aux deux maisons... ce n'est pas du tout cela.
    Mais le fait d'être opposé à quelqu'un semblerait être vital pour les humains, sorciers comme moldus d'ailleurs. On doit sûrement se sentir mort, sans querelle, sans disputes. Peu importe les religions, les pays, les politiques, il y a toujours un tout petit quelque chose en désaccord avec nos convictions, avec nous même. Et même si l'on et conscient de tout ceci, on ne s'en débarrasse pas comme ça.
    Les Gryffondors, les pouffsouffles. Harry Potter, et les jolies filles. Tout cela est ce que j'ai détesté, et ce que je détesterais sans doute toujours. Et là par exemple, alors que je sortais à peine de grands escaliers qui menaient au Hall, afin de me rendre dans le parc, j'allais rencontrer quelqu'un qui rassemblait deux des choses que je détestais le plus.

    Blonde, belle, grande et... pouffsouffle. Je ne lui accordais aucune importance, au début. Et puis, même sans Jack, l'occasion était trop belle. Mine de rien, je m'approchais d'elle, feignant de ne pas la voir. La tête haute, on voyait pourtant parfaitement bien notre différence de taille. J'étais minable. Mais peu importais, la dernière heure d'Histoire de la Magie avait été horrible. il fallait que je retrouve de mon énergie vitale, et là, c'était elle qui paierait.
    Un frottement, au début. Mais je me rendais bien compte que cela ne suffirait pas. Mon but était de lui faire renverser ses affaires, ou de la faire tomber. Mais finalement, j'avais une meilleure idée. Le frôlement que nous avions eu ne sembla pas la faire régir. Je lâchais alors toutes mes affaires, les laissant rejoindre le sol avec grand fracas. Grande actrice que j'étais, je feignais l'affolement. Des traits de colères se logèrent sur mon visage.
      « Mais ça va pas, non ? Qu'est ce qui te prends ? Faire tomber mes affaires, comme ça ?! Espèce de sale Gargouille en ruine, vas. »
      J'étais assez fière de moi. J'avais réussie à me faire remarquer, et à mettre mon petit désastre sur le dos de la grande blairelle. Pourtant, j'eus comme un automatisme, un petit quelque chose qui s'empara de moi et me fit articuler ces quelques mots, sans que j'en ai envie.
      « Oh pardon, excuses moi. je me suis emportée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://distraho-spiritus.forumactif.com/serpentards-f36/call-her
Armelliana E. Everwood
- Elève de 6ème année -
HUFFLEPUFF.

Armelliana E. Everwood

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 35
Pseudo : Shadow
Copyrights : Avatar By Shadow, Icon By Jump-Girl
Humeur : Sur son p'tit nuage ;)
Photo d\'Identité. : Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) 100X100BLAKE12
Date d'inscription : 08/03/2009

Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) Empty
MessageSujet: Re: Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana)   Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) EmptyDim 22 Mar - 21:33

    La journée s'était passé agréablement pour la jeune Poufsouffle que j'étais. Une journée longue et épuisante mais superbement ensoleillée. D'ailleurs Armell' avait passé sa coupure de midi allongée dans l'herbe à fuir les appels incessant de sa meilleure amie qui voulait sûrement encore lui racontait comment elle était tombé amoureuse d'un tel ou d'un tel. impressionnant comme la jeune fille arrivait à aimer sans condition n'importe qui. Pour Armell' l'amour elle ne savait même pas ce que cela pouvait représenter. A vrai dire les peu de fois où elle s'était intéressée à un garçon soit ce dernier l'avait gentillement remercié ou bien elle avait été incapable de lui exprimer ses sentiments. Donc pour le moment elle ne savait même pas si elle était déjà tombée amoureuse de quiconque. Et puis dans un sens elle n'en ressentait pas encore le besoin.

    C'est vrai pourquoi se mettre avec quelqu'un à leur âge, quant elle voyait ses amies fondre en larmes parce que leur petit ami les avait quitté, elle se sentait elle protéger de ce genre de sentiment. Oui, elle n'avait pas besoin pour le moment de quelqu'un pour se sentir épanouie. Non, elle avait juste envie de vivre sa vie avec l'insouciance de son jeune âge. De vivre sans trop se préoccuper de la folie du monde adulte, après tout elle y arriverait déjà assez rapidement. Oui elle arriverait déjà assez rapidement dans ce monde où la complexité fait chaque jour.

    Elle avait donc passé sa coupure allongée dans l'herbe haute, à regarder les nuages défiler avec lenteur sous ses yeux... Elle aimait par dessus tout ces instants où le monde aurait pu s'écrouler qu'elle s'en fichait royalement, tellement elle appréciait cette paix intérieur qu'elle ressentait en cet instant.

    Elle appréciait tellement cette paix qu'au final elle s'était endormie lamentablement et lorsqu'elle rouvrit ses petits yeux, elle se rendit compte avec effroi de l'heure qu'il était.

    *Mon dieu!!!!*

    Elle avait plus d'une demi-heure de retard à son premier cours, elle faisait cette constatation éffarente tout en courant vers la salle de potion... Mon dieu, elle était sûre de se prendre une soufflante digne de son nom et s'attendait déjà à écopper de quelques heures de retenue. Déjà qu'elle les collectionnait... Oo

    Et elle eut largement raison en plus de devoir patienter jusqu'à l'heure suivante pour intégrer le cours, elle écoppa de six soirs de colle. Intéressant évidemment, sachant que de UN elle avait déjà une tonne de devoir et que de DEUX cela limiterait encore plus ces moments de détente qu'elle affectionnait plus que tout. Mais bon! Après tout elle n'avait mérité que ce qu'elle avait semé.

    L'après-midi se termina donc sans autres ennuis réels. Plus de colle, juste quelques moqueries de ses camarades et amis, qui soulignèrent avec entrain son côté rêveur...

    Ce fut lorsque la dernière sonnerie retentit qu'Armell' se sentit vraiment soulagée. La journée était terminée, elle ne risquait plus rien de vraiment spécial. Elle allait se diriger vers sa salle commune pour prendre un peu d'avance dans son travail et gérer au mieux ainsi son temps avec les futures heures de retenues puis elle irait diner et enfin irait terminé le roman qu'elle avait emprunté à la bibliothèque deux jours avant... Oui, la lecture, une seconde passion...

    Tout aurait pu se dérouler sans encombres si elle n'avait pas emprunter le même couloir que Jalender... Lorsqu'elle la vit au bout, Armell' hésita un bon moment à poursuivre son chemin, la croiser pouvait être signe de grand risque. La seprentard n'avait jamais été d'une grande délicatesse avec elle et encore moins lorsque Jack était avec. Mais là à première vu, elle était seule et elle n'avait pas l'impression qu'elle l'avait remarqué. Elle pouvait donc s'avancer...

    A l'instant où elles se croisèrent Armell' ferma les yeux, petit rituel prouvant que la jeune fille croyait vraiment au destin, au karma... Mais on pourrait largement dire que son destin l'avait lâchement abandonné sur ce coup, elle sentit un léger frôlement et surtout un énorme boucan, qui signifiait qu'elle aurait vraiment du faire demi-tour...

    S'en suivit évidemment une gentille petite phrase, indiquant qu'elle était l'unique coupable. Voulant avant tout éviter un scandale et surtout de se prendre la tête une fois de plus avec elle, Armell' se tourna immédiatement et plongea de suite vers le sol, histoire de lui rendre ses affaires, de s'en prendre plein la tête rapidement et de ne plus en parler...

    Quoi Jalender était plus jeune qu'elle et ALORS?!? Ce n'empêchait pas que la jeune Poufsouffle l'a trouvé impressionnante et surtout qu'elle en avait légèrement un peu peur, peut être que en rajoutant Jack avec il y avait de quoi être perturbée et puis Armell' était de nature calme donc forcement elle n'aimait pas ses forts tempérament qui écrasaient tous sur leur passage pour mieux vivre leur vie.

    C'est lorsque le ton de la Serpentard se radoucit qu'Armell' leva la tête vers elle et qu'elle l'observa se demandant ce qui arrivait à sa camarade depuis quelques temps.

    C'est vrai cela faisait deux, trois fois qu'elle réagissait ainsi, commençant par l'agresser et terminant en riant aux éclats. Autant on pouvait dire que la Pouffy était étrange autant Jalender ces derniers temps battait ses records.

    Le regard encore hésitant Armell' la regarda et lâcha en bredouillant...


    • Non c'est sûrement moi qui n'est pas fait attention.


    Armell' préférait couvrir ses arrières au cas où Jalender recouvre totalement sa raison la concernant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jalander E. Jackson

Jalander E. Jackson

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 26
Pseudo : crocodile
Copyrights : avatar ©paweke;
Humeur : Boudeuse
Photo d\'Identité. : Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) 2najtjt
Date d'inscription : 02/03/2009

Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) Empty
MessageSujet: Re: Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana)   Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) EmptyMer 25 Mar - 17:06

    J'écarquillais les yeux, surprise tant part ce que je venais de dire que par ce qu'avait répondu Armel. Bon, cette dernière chose n'était pas non plus très surprenante, puisqu'apparemment je lui ne lui inspirait pas de l'amitié. Je le cherchais, c'est vrai. A vrai dire, c'était d'une satisfaction surprenante que de se faire craindre, d'imposer un certain respect. Etre du côté des victimes, j'y avais été bien souvent, alors me trouver de l'autre côté était incroyablement bénéfique. J'en abusais, certainement. Et puis, être l'amie du grand Jack.. ahah. Jack, c'était mon meilleur ami depuis des années. Je ne l'avais pas choisis, et lui non plus. mais on s'était bien trouvés. Moi la gentille, moi la simple, celle qui n'avait en principe rien pour être chez les verts. Lui le grand Jack, craint de tous, le serpentard en puissance. On se complétait, en quelque sorte. Je lui avais appris à être plus gentil -même si entre nous... ça n'avait pas vraiment marché-, et il m'avait révélée hautaine, parfois méchante. Et Armelliana avait été ma première victime, sans doute. Mais depuis certains temps, j'étais vraisemblablement étrange, avec elle. mais elle ne se démontait pas, la grande blonde.

    Ce que je venais de dire en était la preuve direct. Je devenais folle, sans aucun doute. Un coup je la détestais, un autre j'étais étrangement attachée à elle. Et ce contre mon gré, puisque cette fille : je ne l'aimais pas. Je la trouvais simplette, futile, trop blonde, pouffsouffle... bref, rien qui était sensé me plaire. Et pourtant, j'avais déjà plusieurs fois été gentille envers elle, sympathique. Mais cette fois, je n'allais pas me laisser avoir. Ce n'était pas moi qui parlait, c'était impossible. Il fallait que je me ressaisisse, où j'allais y perdre mon âme. J'hésitais, et lança un nouveau regard noir à Armel, aussi en colère contre elle (sans raison) que contre moi-même..

      « Ouais c'est ça, effectivement. Fais gaffe la prochaine fois, pauvre petit putois. Si je te laisse une prochaine fois. »
      Je l'a regardais à nouveau de façon hautaine, laissant apparaître toute ma colère. Pourtant, je me baissais, et ramassais mes affaires. J'aurais du lui laisser le faire, mais non.
      « C'est pas grave, après tout. Laisse faire. »

    Mais quelle sotte je faisais ! Si j'avais pu me cogner la tête contre les murs de pierre, je l'aurais fait sans rechigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://distraho-spiritus.forumactif.com/serpentards-f36/call-her
Contenu sponsorisé




Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) Empty
MessageSujet: Re: Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana)   Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les oppositions, c'est -V I T A L- (pv. armelliana)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• Distraho Spiritus ▬  :: — Poudlard » :: 

▬ Le Rez de Chaussée ▬

 :: Le Hall
-
Sauter vers: